S.H.B.M.S.H.

Société d'histoire de Belœil-Mont-Saint-Hilaire

Le domaine Malo

Le domaine Malo, situé entre le presbytère de la Paroisse Saint-Matthieu de Belœil et le Couvent de Belœil, est composé essentiellement de trois immeubles. Deux d'entre eux sont mieux connus sous les noms de Maison Brunelle et Hangar Brunelle. En fait, l'ensemble, avec le hangar de bois qui les sépare, forme un enclos composé de plusieurs lopins réunis pour la première fois en 1831 par Prudent Malo, marchand et personnage important de Belœil au milieu du XIXe siècle. Depuis cette date, malgré les propriétaires successifs et la diversité architecturale, l'emplacement n'a jamais été divisé.

Détachée de la terre de Louis Beignet qui en avait donné une partie à la fabrique pour la construction de l'église Saint-Matthieu, l'emplacement allait être convoité. Une première lisière de 50 pieds le long du terrain de la fabrique fut acquise par messire Noiseux qui y construisit un hangar pour entreposer la dîme qui se payait alors en nature. Cette lisière demeura la propriété des curés successifs jusqu'à ce que Louis Ayet dit Malo l'acquit alors pour la donner à son fils Prudent au moment de son mariage avec Sophronie Rottot en 1824. Déjà marchand à cette époque, Prudent Malo y établit sa résidence et son magasin.

Quant au résidu du lot, la famille Beignet la cédait à Alexis Galipeau qui à son tour en vend une partie à un jeune menuisier du nom de Pierre Tessier. C?est ce dernier qui, en 1819, fera construire la maison de pierre qu'on retrouve présentement sur l'emplacement et qui lui servira de résidence jusqu'en 1831. À cette date, Tessier loue une partie de sa maison à Félix Jeannotte, marchand de Montréal qui transforme le rez-de-chaussée en magasin. Quelques mois plus tard, sans doute exaspéré de voir un compétiteur s'établir à proximité, Prudent Malo acquiert la propriété. Mais ne sachant trop quoi faire de ce bâtiment, Malo le loue à son tour pendant une dizaine d'années avant qu'il ne devienne définitivement utilisé comme hangar.

En 1832, ne songeant sans doute pas à utiliser immédiatement la maison pour les fins de son commerce, Prudent Malo fera construire en face de la maison de pierre, un immense hangar de bois comprenant cave et grenier. Ce hangar est toujours sur l'emplacement actuel et constitue le deuxième bâtiment d'importance du domaine.

Enfin, en 1846, Prudent Malo fait construire par le menuisier Antoine Provost de Belœil une nouvelle demeure dont une moitié servira de magasin. La maison est immense pour ne pas dire colossale et il la fait construire en brique, matériau à la fois rare et cher, témoin de son aisance matérielle. Elle constitue le troisième immeuble du domaine. Malo conserva l'emplacement et habita la maison jusqu'à son décès survenu en 1865.

L'emplacement est alors vendu au notaire Brillon qui le cède en 1871 à dame Hélène Jodoin. La propriété restera dans sa famille jusqu'à ce que le docteur Ernest Brunelle, médecin de Belœil l'acquière en 1896. C?est le docteur Brunelle qui redonna au hangar de pierre sa vocation résidentielle. Ses descendants sont toujours propriétaire du domaine.

 — Pierre Gadbois, 1999
Vue de la maison Brunelle le long du Richelieu. SHBMSH, fonds Armand-Cardinal.
Vue de la maison Brunelle le long du Richelieu. SHBMSH, fonds Armand-Cardinal.

Retour aux capsulesRetour en haut

© 2003-2009 Société d'histoire de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire. Tous droits réservés.
Conçu par Félix Cloutier