S.H.B.M.S.H.

Société d'histoire de Belœil-Mont-Saint-Hilaire

La rue Connaught

La rue Connaught est l'une des premières voies publiques sur le territoire actuel d'Otterburn Park. Ce toponyme reflète la présence anglophone qui y est établie depuis le début du siècle. Le nom rappelle celui de son Altesse Royale le duc de Connaught, gouverneur-général du Canada de 1911 à 1916. Ce nom fut donné par David Mason un des promoteurs qui développa les terrains autour du Parc Otterburn. Britannique d'origine, il a laissé plusieurs noms de personnages proches de la couronne anglaise : Prince Albert, Prince Arthur, Prince George, et Victoria entre autres.

Le développement domiciliaire d'Otterburn Park fut, à l'origine, l'affaire des premiers promoteurs immobiliers. Ils en prirent l'initiative en lotissant d'abord des terrains au bord de la rivière Richelieu, après quoi ils remontèrent vers le chemin Ozias-Leduc pour enfin développer chaque côté du Parc Otterburn, devenu aujourd'hui Les Bosquets A. Hudon. Dans le premier quart de siècle, le quartier était habité par une cinquantaine de familles qui y résidaient durant l'été. Les gens étaient désireux d?avoir les services auxquels ils avaient droit.

Dans une lettre datée du 8 septembre 1917 au secrétaire-trésorier, un groupe de requérants demandèrent en substance l'ouverture et la construction d'un chemin sur l'avenue Connaught. Dans leur requête les habitants du secteur d'Otterburn Park (avant 1950, Otterburn Park était un quartier de la Paroisse de Saint-Hilaire) demandaient au maire de la Paroisse, Bruce F. Campbell, de construire « un bon chemin à courir du Chemin du Roi (chemin des Patriotes) jusqu'à la grève (Avenue Connaught) et d'autoriser un traversier à faire le service entre Otterburn et Belœil au grand avantage de tout le monde.» On désirait par ce tronçon de rue faciliter les échanges entre les deux communautés riveraines. Ces améliorations attireraient un grand nombre de futurs propriétaires à venir s'établir autour du parc. Le tracé de l'avenue Connaught apparaissait déjà en 1912 sur le plan de lotissement préparé par la firme Hurtubise et Hurtubise de Montréal pour le compte des promoteurs David Mason et Ernest Spiller. La lettre fut présentée à la séance du conseil du 10 septembre. La requête fut acceptée et l'on émit un avis public mandant que le conseil se réunisse le 21 septembre pour examiner, discuter et adopter, s'il y a lieu, un règlement déclarant l'ouverture, l'établissement, la construction et le maintien du chemin Connaught.

Le 21 septembre, David Mason, par acte sous seing privé, offre à la municipalité le terrain nécessaire à l'ouverture du susdit chemin. Le même jour, le conseil municipal de la paroisse de Saint-Hilaire accepte l'offre de Mason et adopte le règlement numéro 53 établissant un chemin nommé "Connaught sur le territoire connu sous le nom de "Otterburn Terrace Garden". En outre, la Corporation municipale s'engageait à parachever les travaux pour le premier juillet 1918.

L'année suivante, on octroya à Edmond Jacques une licence pour exercer le métier de batelier sur le Richelieu entre les municipalités de la paroisse de Saint-Hilaire et de McMasterville.

 — Alain Côté, 1999
Leurs Altesses Royales le duc et la duchesse de Connaught. SHBMSH, fonds Michel Clerk.
Leurs Altesses Royales le duc et la duchesse de Connaught. SHBMSH, fonds Michel Clerk.

Retour aux capsulesRetour en haut

© 2003-2009 Société d'histoire de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire. Tous droits réservés.
Conçu par Félix Cloutier