S.H.B.M.S.H.

Société d'histoire de Belœil-Mont-Saint-Hilaire

Les bacs

Les bacs sont liés de près à la naissance et au développement d'Otterburn Park. Mais sait-on qu'il s'y produisit autrefois des accidents?

C'était an 1920, bien avant que la municipalité d'Otterburn Park ne soit érigée. À cette époque, les bacs servaient à faire la navette entre Ies deux rives de la rivière Richelieu. Monsieur J. Jacques, batelier du village de McMasterville, possédait une licence de traversier.

L'accident est survenu le 15 mai 1920, vers 18 h 30. M. Jacques dirigeait la traverse entre Saint-Hilaire et McMastervllle sur le Richelieu vis-à-vis du passage d'eau de la rue Connaught lorsque son grand bac a chaviré. Le bac était-il en mauvais état ou aurait-il été trop chargé? Trois passagers ont failli se noyer et deux automobiles se sont retrouvées au fond de la rivière à une profondeur d'environ 35 pieds.

L'enquête publique tenue le 20 mai de la même année révéla que la principale cause de l'accident fut le mauvais état du bac. Peu de temps après, M. Jacques put continuer l'exploitation de la traverse, après avoir mis son chaland en parfait état à la satisfaction du conseil municipal de Saint-Hilaire.

 — Alain Côté
Le traversier de Monsieur Jacques vers 1920. SHBMSH, fonds Pierre-Lambert.
Le traversier de Monsieur Jacques vers 1920. SHBMSH, fonds Pierre-Lambert.

Retour aux capsulesRetour en haut

© 2003-2009 Société d'histoire de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire. Tous droits réservés.
Conçu par Félix Cloutier