S.H.B.M.S.H.

Société d'histoire de Belœil-Mont-Saint-Hilaire

La fondation de la Chambre de commerce en 1931

Le 14 décembre 1931, des hommes d'affaires préparent une demande pour la création de la Chambre de commerce de Belœil. Ils sont trente-six à signer cette demande qui sera approuvée le 29 décembre 193l.

Pourquoi créer cet organisme à ce moment ? Situons-nous d'abord. La population du Québec est de 2 874 000 personnes ; Montréal compte 818 000 personnes. Ceux que les fondateurs veulent représenter, soit les gens de la municipalité de Belœil, de la paroisse de Belœil et de McMasterville sont au nombre de 2 800.

Dans le domaine politique, les Conservateurs forment le gouvernement du Canada sous la direction de Richard Bedford Bennet. Belœil fait partie du comté fédéral de Rouville, représenté par Alfred Duranleau aussi Ministre de la Marine. Au Québec, c'est le long règne des libéraux sous Louis-Alexandre Taschereau. Belœil est dans le comté provincial de Verchères avec Félix Messier, député libéral. Le gouvernement municipal de Belœil est composé du maire Herménégilde Perreault et des conseillers Omer Brien, Albert Dubois, Alexandre Hébre, Louis-Philippe Lesage, Joseph Malo et Joseph Vincent. Le secrétaire-trésorier est le notaire Alphonse-Marie Cormier. À McMasterville, le maire est William Lynn et les conseillers sont Antoine Comtois, Louis-Abraham Comtois, Abraham Comtois, Albert Gamble et Gaston Sigouin. Le secrétaire-trésorier est J.-E.-M. Desrochers.

L'évêque du diocèse de Saint-Hyacinthe est Mgr Fabien-Zoël Decelles. Le curé de la paroisse Saint-Matthieu est Alfred St-Amour. L'abbé Pierre Loiselle est le desservant de la paroisse Sacré-Coeur-de-Jésus de McMasterville-Beloeil-Station.

La toile de fond de cette période, c'est la crise économique déclenchée par le krach des bourses américaines en 1929. Au Québec, le chômage atteignait 22,8% à la fin de 1930. Les gouvernements tentent d'occuper les chômeurs. Belœil profite d'un projet fédéral amené par le député-ministre Alfred Duranleau. Il s'agit du remblaiement des berges de la rivière Richelieu et de la construction d'une digue en béton de 200 mètres de longueur devant l'église Saint-Matthieu. Ces travaux procureront de l'ouvrage à une cinquantaine de travailleurs.

C'est dans un tel contexte que la Chambre de commerce fut fondée. Son objectif : promouvoir les intérêts locaux, exercer des pressions là où elles seront utiles. On s'intéressera à l'emploi, aux finances et au développement de la ville, au transport des personnes et des marchandises, aux routes, aux tarifs de l'électricité. La Chambre demandera un pont pour remplacer les bacs sur la rivière, etc.

Les fondateurs de la Chambre de commerce de Belœil :

BEAUCHEMIN, Irénée forgeron
BLANCHARD, Napoléon garagiste
BRIEN, Omer marchand
BRODEUR, Armand marchand
BURELLE, Arsène garagiste
BURELLE, Joseph entrepreneur
CORMIER, Alphonse-Marie notaire
DAIGLE, Robert courtier d?assurances
DESCHAMPS, Antoine rentier
DÉSILETS, Azade-Dionis manufacturie
DION, Alfred-P. forgeron
DION, Wenceslas marchand
DORÉ, Victor manufacturier
DORÉ, Wilfrid électricien
DUHAMEL, Albert hôtelier
GUERTIN, Moïse commerçant
HUBERT, Euclide manufacturier
IVART, Edmond manufacturier

LALIME, Ubald directeur de funérailles
LEBRUN, Eugène électricien
L'HEUREUX, Émery manufacturier
MÉNARD, Aldéric notaire
MORIER, J.-Alcide gérant de banque
Normandeau, Rolland barbier-coiffeur
ORSALI, Thomas bourgeois
PAYNE, André imprimeur
PERREAULT, Jean-Marie marchand
PIGEON, Elzéar marchand
QUINTAL, Irénée épicier
RAINVILLE, Arthur manufacturier
ROUSSEAU, Ernest cordonnier
TREMBLAY, J.-Ulysse épicier
VACHON, Joseph.-A. boulanger
VÉZINA, Omer plombier
VIENS, Donat hôtelier

 — J.-Roger Cloutier, 1999

Retour aux capsulesRetour en haut

© 2003-2009 Société d'histoire de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire. Tous droits réservés.
Conçu par Félix Cloutier