S.H.B.M.S.H.

Société d'histoire de Belœil-Mont-Saint-Hilaire

Joseph-Édouard-Martial Desrochers, un notaire actif

Bon nombre de personnalités ont marqué la petite histoire de notre région, L'un d'eux, par sa brillante carrière dans le domaine notarial de même que le municipal a aidé à l'épanouissement de Saint-Hilaire: Joseph-Édouard-Martial Desrochers. Né le 28 août 1873 à l'Assomption, du mariage d'Urgel Brien dit Desrochers, cultivateur, et de Caroline Lévesque, il fit ses études primaires à l'école de rang de Saint-Thomas de Joliette, ses études classiques au collège de Joliette, puis son droit à Laval de Montréal, en même temps que sa cléricature sous le patronage de Me Victor Morin. Il fut reçu à la chambre des notaires le 14 septembre 1898. Il obtint le plus haut pourcentage de points alloués à l'examen de la pratique du notariat parmi 33 aspirants.

Après quelques mois passés à Saint-Félix-de-Valois, en juin 1899, il décida de s'installer à Saint-Hilaire. N'hésitant pas à mettre ses talents au service de ses concitoyens, il occupa plusieurs fonctions. Dès son arrivée, le 3 juin 1899, il devint secrétaire de la municipalité de la paroisse de Saint-Hilaire, puis en mars 1915, secrétaire du village de Saint-Hilaire et successivement secrétaire de la Corporation scolaire de la paroisse, secrétaire de la Corporation scolaire du village de Saint-Hilaire, secrétaire de la municipalité du village de McMasterville, secrétaire de la Corporation scolaire du même lieu, secrétaire de la compagnie d'assurance Mutuelle contre le feu de la Paroisse de Saint-Hilaire. Il a lui-même vu à l'érection ou à la fondation desdites corporations municipales et scolaires des villages de Saint-Hilaire et McMasterville, comme aussi de la compagnie d'assurance-feu. De plus, secrétaire-trésorier de la Corporation de Saint-Basile-le-Grand de 1900 à 1913. Il a occupé ces postes sans interruption à partir de son entrée en fonction, dans chaque cas.

En 1909, la Banque Nationale ouvrit une sous-agence à Saint-Hilaire. On en confia la direction au notaire Desrochers durant 39 ans.

Le 2 mars 1925, les autorités provinciales le nommèrent inspecteur des bureaux d'enregistrement de la province de Québec, poste qu'il tint durant 24 ans.

L'éducation l'a toujours particulièrement intéressé, ayant toujours eu à cœur, dans l'exercice de ses fonctions comme secrétaire de commissions scolaires, son amélioration et son avancement. Dès l'apparition des bibliothèques scolaires, il en fit établir une pour chacun des arrondissements scolaires de Saint-Hilaire.

Ces initiatives, ses nombreux secrétariats et la recommandation des inspecteurs de son district lui ont valu la médaille Bene Merenti décernée par le département de l' Instruction publique le 25 juin 1939. Il a été nommé membre de l'Ordre du Mérite Scolaire, à titre de Bien Méritant, le 4 juillet 1942.

J.E.M. Desrochers fut membre de la Chambre des notaires durant deux triennats. Il fut dépositaire des greffes des notaires J.-A. Authier et Misaël Halde. En 51 ans de pratique, il a accumulé plus de 17 900 minutes dans son greffe de notaire.

Il épousait en 1905 Marie-Laurence Brunet : de cette union naquirent deux enfants : Madeleine, épouse de Wilfrid Brodeur, protonotaire à la Cour Supérieure à Montréal, et Jacqueline, épouse d'Eugène Handfield, notaire, de Saint-Marc-sur- Richelieu.

Il cessa la pratique du notariat en 1960. Joseph-Édouard-Martial Desrochers est décédé à Saint-Hilaire le 2 juin 1965.

 — Alain Côté, 1994

Retour aux capsulesRetour en haut

© 2003-2009 Société d'histoire de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire. Tous droits réservés.
Conçu par Félix Cloutier