S.H.B.M.S.H.

Société d'histoire de Belœil-Mont-Saint-Hilaire

Petite histoire du parc Duclos

Pendant de longues années ce parc de balles fut appelé « parc Spiller ». En 1975, on lui donna le nom « parc Duclos » en l'honneur de Georges Duclos, l'un des plus influents conseillers d'Otterburn Park de 1949 à 1977.

La famille Duclos est l'une des plus vieilles familles d'ici. Georges Duclos (1901-1981) natif de Saint-Hilaire, est le fils d'Avila Duclos et de Georgianna Lapalme. Il épousa Henriette Bousquet et eut trois enfants, dont une fille et un fils parviendront à l'âge adulte.

Georges Duclos exploita durant de longues années la terre familiale située près du Chemin des Patriotes, au-delà de l'église Notre-Dame-du-Bon-Conseil vers Saint-Mathias. Il fournissait le lait à tout le secteur appelé les Flats au sud-ouest du parc.

Son mandat au conseil, comme ceux d'Edmond Auclair et de Jack McBrearty, dura plus d'un quart de siècle. Tous trois ont laissé le souvenir d'une solide compétence dans l'administration de la municipalité. C'est durant ces années que la municipalité prit le nom d'Otterburn Park (1953), devint ville (1969) et commença à prendre son essor. En 1977, les trois vétérans conseillers laissent à d'autres le soin de moderniser la ville. Dans les années 1980, Otterburn Park poursuit sa vocation résidentielle. Elle connaît un boom domiciliaire et, du même coup, voit sa population grandir.

En 1967, Georges Duclos, reçoit la médaille du Centenaire en reconnaissance de services rendus. Le 11 juin 1978, la ville d'Otterburn Park organise une réception pour honorer ses trois anciens conseillers, Edmond Auclair, Georges Duclos et Jack McBrearty. M. Duclos laissa sa marque comme ayant toujours eu à cœur l'administration municipale.

 — Alain Côté, 1996
Georges Duclos. SHBMSH
Georges Duclos. SHBMSH

Retour aux capsulesRetour en haut

© 2003-2009 Société d'histoire de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire. Tous droits réservés.
Conçu par Félix Cloutier