S.H.B.M.S.H.

Société d'histoire de Belœil-Mont-Saint-Hilaire

Florian Desautels, premier à mettre sur pied un service de transport public à Otterburn Park

Le premier système de transport en commun fait son apparition à Montréal en 1861. Il est constitué de huit véhicules et 14 chevaux. Les voitures hippomobiles sont bientôt remplacées par les tramways. Au tournant du siècle, arrivent les véhicules à moteur. Dès 1904-1905, les premiers autobus de banlieue font la navette entre Saint-Lambert et Montréal. Avec la multiplication des services d'autobus dans la province, le gouvernement du Québec crée une Commission qui portera le nom de Régie des Services publics .

Il faut attendre la fin des années 1930 pour qu'un service régional de transport collectif fasse son apparition. À la demande de plusieurs citoyens et de la Canadian Industries Limited (CIL), Albert Blain de Belœil crée une entreprise de transport public desservant uniquement Belœil et McMasterville. Florian Desautels, restaurateur belœillois, s'en porte acquéreur en 1941. Le 5 janvier 1942, Desautels et Joseph Laporte fondent une entreprise sous la raison sociale Autobus Belœil ? McMasterville .

Désirant offrir un service de transport sur la rive droite de la rivière Richelieu, Florian Desautels adresse le 7 décembre 1942 une première requête à la corporation municipale de la Paroisse de Saint-Hilaire l'autorisant à desservir les citoyens de l'endroit et par le fait même ceux d'Otterburn Park. Demande refusée invoquant la grave injustice envers Amédée Charbonneau, opérateur de la traverse entre la municipalité de la Paroisse de Saint-Hilaire, Otterburn et le village de McMasterville dont le service répond aux besoins de la population. Néanmoins, les besoins de la future raffinerie de sucre amènera Florian Desautels à tenter à nouveau sa chance en sollicitant une franchise d'opérer un service d'autobus entre McMasterville ? Belœil ? Otterburn Park ? Saint-Hilaire, jusqu'à la Raffinerie de Sucre de Québec. Le 18 décembre 1943, la Régie des Services publics émet un avis suite à une demande de permis de service d'autobus desservant ?McMasterville ? Belœil ? Otterburn Park ? Saint-Hilaire (usine de Raffinerie de Sucre de Québec) et retour?. Mais avant d'émettre un permis, la Régie doit s'assurer que l'éventuel transporteur sera qualifié pour répondre à ce service dans le meilleur intérêt du public. La cause fut entendue le 25 janvier 1944 et une ordonnance prit effet le même jour. Le 2 février 1944, une nouvelle ordonnance viendra remplacer la première. Entre temps, le conseil municipal de la paroisse de Saint-Hilaire modifia sa résolution votée l'année précédente par une nouvelle le 24 janvier 1944 accordant à Florian Desautels une franchise d'une durée de dix ans.

Ainsi Florian Desautels fut le premier à mettre sur pied un service de transport public intermunicipal sur les deux rives de la rivière. Son service fonctionna durant 26 ans, jusqu'au moment où l' entreprise passa aux mains de Léo Beauregard en 1967.

 — Alain Côté, 2004

Retour aux capsulesRetour en haut

© 2003-2009 Société d'histoire de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire. Tous droits réservés.
Conçu par Félix Cloutier