S.H.B.M.S.H.

Société d'histoire de Belœil-Mont-Saint-Hilaire

The Eastern Townships Bank et la Banque Canadienne de Commerce, premières institutions bancaires à Belœil

La première institution bancaire à s'établir à Belœil fut The Eastern Townships Bank. Fondée à Sherbrooke en 1855, cette institution ouvrait une première succursale à Belœil-Station en 1904. Et ce n'est qu'en 1910 qu'elle loue au village « une chambre servant actuellement de Bureau de Poste et de bureau de banque, étant le coin est du 1er étage de la maison lambrisée de brique? » à l'angle des rues Saint-Mathieu et Richelieu.

La croissance constante que connaît The Eastern Townships Bank lui vaut d'être acquise le 1er mars 1912 par la Banque Canadienne de Commerce. Cette dernière prend alors possession des deux points de service de la Eastern Townships Bank à Belœil, mais inverse leurs statuts en accordant au bureau du village le statut de succursale principale avec agence à Belœil-Station. Jusqu'en 1912, Joseph-Rodolphe Boivin dirige The Eastern Townships Bank à Belœil-Station, alors que l'agence de Belœil est dirigée par Arthur-Michel Brodeur. En 1912, Arthur Brodeur remplace J.-R. Boivin et devient directeur de la nouvelle succursale du village. Il est remplacé en 1919 par Victor Moïse Hébert et en 1921 par Albert Léopold Brien qui reste en poste jusqu'à l'avènement de la Banque d'Hochelaga.

La Banque Canadienne de Commerce poursuit ainsi ses activités bancaires aux deux endroits jusqu'au premier décembre 1923, date à laquelle elle cesse ses opérations à Belœil pour ne revenir dans le paysage qu'en 1979, sous le nom de Banque Canadienne Impériale de Commerce. L'immeuble situé à l'angle Saint-Mathieu et Richelieu est alors acquis par la Banque d'Hochelaga qui devient en 1925 la Banque Canadienne Nationale, suite à sa fusion l'année précédente avec la Banque Nationale. En 1937, la Banque Canadienne Nationale nommait monsieur René Barrett directeur de la succursale de Belœil. Il demeurera en poste jusqu'à sa retraite en 1966. Monsieur Barrett et son épouse, Armanda Larose, ont occupé avec leur famille le logement situé au premier étage de la banque pendant près de 30 ans. Après son départ, l'édifice ainsi que la maison voisine furent démolis pour être remplacés par l'immeuble actuel et un stationnement.

 — Pierre Gadbois, 2002
La banque Hochelaga au coin des rues Richelieu et Saint-Mathieu. SHBMSH, collection Simon-Beauregard.
La banque Hochelaga au coin des rues Richelieu et Saint-Mathieu. SHBMSH, collection Simon-Beauregard.

Retour aux capsulesRetour en haut

© 2003-2009 Société d'histoire de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire. Tous droits réservés.
Conçu par Félix Cloutier