S.H.B.M.S.H.

Société d'histoire de Belœil-Mont-Saint-Hilaire

Un ancien club sportif, le Royal Skating Club of St. Hilaire

Au début de septembre dernier je me trouvais à l'hôtel Ritz Carlton de Montréal pour un encan d'œuvres d'art et d'antiquités où l'on vendait des tableaux, des meubles et quelques manuscrits. Le lot 116 était un manuscrit signé par le roi Louis XIV. Quelle ne fut pas ma surprise d'y lire comme lieu de provenance « Manoir Rouville-Campbell, St-Hilaire ». Évidemment, j'ai commencé à lire attentivement ce qu'on disait de ce manuscrit dans le catalogue, manuscrit qu'on qualifiait de « Rare et exceptionnel document manuscrit signé par Louis XIV concernant Philippe Gauthier de Comporté ».

Comporté, comme le catalogue nous l'indique, est né à Comporté, près de Poitiers, en 1641. Il s'engage dans le régiment de Carignan en juin 1665. Le mois précédent, une cour de justice du Poitou l'avait condamné à la peine capitale par contumace pour la mort de deux personnes à la suite d'une rixe. En Nouvelle-France, on ne découvrit cette condamnation qu'au bout de 15 ans. Les autorités coloniales intercédèrent pour lui avec succès et Louis XIV signa cette lettre de rémission. D'après l'encanteur, cette lettre est « une pièce unique en son genre, d'une rareté extrême » car ce serait le seul pardon accordé par le roi à un habitant de la Nouvelle-France.

Ce parchemin fut présenté à Archibald Campbell en même temps qu'une médaille à l'issue d'une grande compétition de patinage disputée le 16 janvier 1854. Onze courses de patin furent tenues ce jour-là et Campbell en gagna plus de huit, ce qui le fit le grand gagnant de la journée. Archibald Grey Campbell était l'un des fils de Thomas Edmund Campbell, le premier seigneur Campbell de Saint-Hilaire. Né en Angleterre en 1844, il n'aurait eu que dix ans au moment de ses triomphes.

Le parchemin royal que Campbell reçut en récompense fut contresigné par les membre du Royal Skating Club of St.Hilaire, tel qu'attesté par la secrétaire du Club qui signa Chou Chou.

Ce parchemin demeura apparemment longtemps au manoir jusqu'à sa mise en vente le 10 septembre 2002 chez Iégor, Hôtel des encans. Il fut alors vendu pour plus de 16 000$ au plus haut enchérisseur. Au cours des jours suivants, j'ai remis un message à Iégor de St-Hyppolithe pour qu'il le transmettre au nouveau propriétaire. Je lui demande de faire parvenir à la Société d'histoire une photocopie de la liste des membres du Royal Skating Club of St.Hilaire qui apparaît au bas du document. Cette liste nous permettrait d'éclairer davantage l'histoire de cet organisme sportif inconnu jusqu'à maintenant.

 — Pierre Lambert, 2002

Retour aux capsulesRetour en haut

© 2003-2009 Société d'histoire de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire. Tous droits réservés.
Conçu par Félix Cloutier