S.H.B.M.S.H.

Société d'histoire de Belœil-Mont-Saint-Hilaire

L'Hôtel Pointe Valaine à Otterburn Park

En 1915, Joseph-Philippe Dupuis, marchand de bois de Verdun, achète de David Mason une série de lots sur lesquels il fait construire une somptueuse résidence d’été. Le couple apprécie particulièrement le site. Vingt ans plus tard, Robertine Paradis acquière la propriété et convertit la demeure en un hôtel. La désignation « Pointe-Valaine » apparaît pour la première fois dans l’acte d’achat. Dorénavant, le futur hôtel prend le nom de Pointe-Valaine.

De 1938 à 1945, l’hôtel appartient à Edmond Auclair, ancien maire d’Otterburn Park. L’endroit devient rapidement populaire, car il est idéal pour danser, s’amuser et se loger. Il attire même régulièrement la Fanfare des Matelots des Forces Armées canadiennes de Saint-Hyacinthe, un orchestre composé d’une trentaine de musiciens habillés en blanc et jouant des airs populaires.

De 1950 à 1970, l’hôtel Pointe-Valaine passe entre les mains de divers propriétaires. L’endroit sert toujours de club social où les gens viennent se divertir. Le site offre, par ailleurs, deux excellentes pistes de danse : une à située à l’intérieur et l’autre, constituée de terrazzo, à l’extérieur. À l’époque, c’est le seul endroit muni d’un tel plancher dans la région.

Le 8 juillet 1981, l’hôtel brûle. Après l’incendie, il ne reste plus rien du bâtiment et la Pointe-Valaine devient un espace vacant. Ce n’est que trois ans plus tard que la ville d’Otterburn Park acquiert le terrain dans l’intention d’en faire un parc. La première phase de développement du projet débute en 2006 avec la construction du centre culturel et communautaire de la Pointe-Valaine.

 — Alain Côté, 1999
La Pointe Valaine attirait, entre autres, les marins de la base de la Marine canadienne à Saint-Hyacinthe. SHBMSH, fonds Armand-Cardinal.
La Pointe Valaine attirait, entre autres, les marins de la base de la Marine canadienne à Saint-Hyacinthe. SHBMSH, fonds Armand-Cardinal.

Retour aux capsulesRetour en haut

© 2003-2009 Société d'histoire de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire. Tous droits réservés.
Conçu par Félix Cloutier