S.H.G.B.M.S.H.

Société d'histoire et de généalogie de Belœil-Mont-Saint-Hilaire

Archives en ligne - Portail de recherche

  Recherche simple
Chercher le(s) terme(s) dans Trier par
  
  118 / 0
P37
Fonds Jean-Pierre-Charbonneau
: Député de Verchères et ensuite nommé comté de Borduas au provincial - Beloeil. - 1850. - 0,1 cm de documents textuels.

Notice biographique :
Jean-Pierre Charbonneau est né à Saint-Eustache le 3 janvier 1950, fils de Denis Charbonneau et Marie-Reine Campeau. Marié le 28 août 1971 à Carole Thomas, fille de Jean-Marie Thomas et Antoinette Lamoureux, ils auront deux fils (Olivier et Samuel). Depuis la fin des années 1990, il partage sa vie avec Dominique Lachapelle, fille de Jean-Louis Lachapelle (P27) et Rina Ménard. Il obtient un diplôme d'études collégiales en sciences sociales au Cégep Ahuntsic en 1969, puis un baccalauréat en criminologie de l'Université de Montréal en 1972. Sa carrière journalistique débute dès 1968 et il oeuvre au sein de plusieurs médias: les quotidiens «La Presse» et «Le Devoir», ainsi que les stations radiophoniques CKAC et CKVL. Auteur des livres suivants: «La Filière canadienne» de 1975 et «L'Option» de 1978, il écrit de nombreux articles sur l'avenir du Québec. Élu député provincial de Verchères le 15 novembre 1976, sous la bannière du parti Québécois, il est réélu à chaque élection jusqu'à sa démission en 1989. Durant deux ans, il est responsable du programme de coopération volontaire de l'Organisation canadienne pour la solidarité et le développement au Rwanda, au Zaïre et au Burundi. Il sera également président du conseil d'administration d'OXFAM-Québec de 1992 à 1994. Il revient en politique provinciale en 1994 et devient député du nouveau comté de Borduas, qu'il conserve à chaque nouvelle élection. Il se voit confier plusieurs responsabilités importantes, dont président de l'Assemblée nationale de 1996 à 2002, ministre responsable de la Réforme parlementaire en 2002 et de la Réforme des institutions démocratiques en 2002-2003, puis ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes en 2002-2003. Lors de sa réélection en 2003, il était porte-parole de l'opposition officielle en matière de sécurité publique et vice-président de la commission de l'agriculture, des pêcheries et de l'alimentation. (Source: site Internet de l'Assemblée nationale du Québec). Il se retira de la vie politique en 2006 et deviendra commentateur politique dans les médias.

Historique de la conservation :
Le fonds a été créé en 1999 lorsque le donateur a décidé de confier ses archives personnelles à la SHBMSH

Portée et contenu :
Le fonds contient deux lettres manuscrites. La première, écrite par le comédien Marcel Sabourin (qui habite le 224, rue Richelieu à Beloeil - l'ancienne Villa des Épinettes), relate une conversation antérieure et explique que l'auteur fait don de la seconde lettre au donateur. La deuxième lettre est un document non daté écrit par un prénommé de Rouville, adressé à un inconnu. La lettre provient de Paris et le signataire mentionne son lieu de résidence sur l'avenue de l'Impératrice


Notes :

Source du titre composé propre :
Titre correspondant au détenteur du fonds

État de conservation :
Les documents sont en bon état

Restauration/conservation :
Un document original et une copie

Documents connexes :
SOURCES COMPLÉMENTAIRES:
CHARBONNEAU, Jean-Pierre, «La Filière canadienne», Montréal, Éditions de l'homme, 1975, 597 pages.
CHARBONNEAU, Jean-Pierre et Gilbert Paquette, «L'Option», Montréal, Éditions de l'homme, 1978, 620 pages

Versements complémentaires :
Le fonds est ouvert

Accès de titre :
Lettre manuscrite trouvée par Marcel Sabourin signée Rouville, Paris



  Outil de recherche intégré au logiciel de gestion des archives historiques ARCHI-LOG de INFOKA
  Programmes et scripts : Tous droits réservés - André Kahlé, INFOKA
  Données : Tous droits réservés - Société d'histoire et de généalogie de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire